Dimanche, 23 Novembre 2014 10:26

La Grande Guerre, charnière de la modernité

CONFERENCE DE GERARD JOLIVET

(du 15 octobre 2014)

La Grande Guerre, charnière de la modernité

 

 De quoi s’agit-il dans cette conférence ? Il ne s’agit pas de se replonger dans le détail de l'événement. Il s’agit d’évaluer le legs de la 1° guerre mondiale. C'est le sens de toute commémoration: On commémore un événement parce qu'il a quelque chose à nous dire sur ce que nous sommes. Parce qu'il nous a légué une part de nous-même.

Il y a deux ans, je m’étais servi des analyses de Marcel Gauchet pour présenter « le moment 1300 », celui du concile de Vienne, comme un tournant du Moyen-Age. Je vais renouveler l'exercice.C’est encore en m’appuyant sur la réflexion de Marcel GAUCHET que je vais analyser « le moment 1900 » (« La Belle Epoque »), dont la guerre est l'aboutissement paroxystique. Cette ouverture du XX° siècle, je vais l'envisager comme une charnière, autour de laquelle tourne l’histoire contemporaine de l’Occident. Une charnière qui referme deux siècles d’une modernité heureuse, celle de l’optimisme des Lumières, et qui inaugure une modernité tragique. Une charnière qui ouvre le monde occidental à une angoisse qui ne le quittera plus.

Publié dans Conférences